Moshe Feldenkrais


FeldenkraisMoshe Feldenkrais (1904-1984), né en Ukraine, émigre en Palestine dans les années 1920, puis en France dans les années 1930. Durant cette période, il obtiendra une thèse de doctorat en physique dans le laboratoire des physiciens Paul Langevin et Frédéric Joliot-Curie. Dans le même temps, il fait la rencontre de Jigoro Kano, le fondateur du Judo. Il devient Ceinture Noire et participe à la création du Jiu-jitsu club de France, embryon de la future fédération Française de Judo.
Durant la guerre, Moshe Feldenkrais travaille dans les services secrets de la marine britannique. C’est là qu’il aggrave une blessure au genou.
Refusant une opération chirurgicale dont les résultats sont incertains, il décide d’explorer lui-même comment se déplacer sans douleur. C’est alors que son intérêt pour ce qu’on appelle aujourd’hui les neurosciences jointe à sa passion pour les arts martiaux et à sa rigueur de physicien le mènent à ébaucher les premières esquisses de sa méthode.
A partir de 1950, Feldenkrais développe sa méthode qu’il enseigne et il commence à former des praticiens.
A la fin des années 1970, deux pôles d’activités importants existent pour la pratique de la méthode : Israël et la Californie. La diffusion s’est faite une dizaine d’années plus tard sur le continent européen.
Moshe Feldenkrais meurt à Tel-Aviv en 1984.